La population estimée de l'île de Saint-Martin serait de 32 800 habitants dans la partie française et à plus de 35 000 dans la partie néerlandaise.

Ces Saint-Martinois proviennent de nombreuses régions au point où on croit que 70 nationalités sont représentées dans l'île.

 

Tissu économique

L’activité économique s’articule autour des secteurs des services marchands non financiers, du commerce et du B.T.P. Sur les 4134 entreprises recensées en 2006, 24.6% exerçaient une activité dans le commerce, 23.6% dans l’hôtellerie-restauration, 23.1% dans les services et 11.5% dans la construction. En 2006, on constate, sur Saint-Martin, un maintien de la croissance du rythme des créations d’entreprises, soit +1.4% par rapport à 2005.

Le PIB de l’île de Saint-Martin de l’année 1999 a finalement été évalué à 421 M €, soit près de 14 500 € par habitant(estimation). Le P.I.B. par habitant serait inférieur de 39 % à la moyenne métropolitaine et de 21 % au P.I.B. par habitant en partie hollandaise (16 500 € environ) et sensiblement égal à celui de la Guadeloupe continentale.

 

Le tourisme

Saint-Martin possède une infrastructure hôtelière qui lui permet aujourd’hui d’être l’une des destinations les plus appréciées de la Caraïbe. L’île accueille surtout une clientèle nord-américaine et, dans une moindre mesure, des visiteurs européens et sud américains. L’île reste l’une des destinations de croisière les plus prisées au monde avec depuis 2002 plus d’un million de passagers par an.

Depuis 1997, l’île connaît une croissance continue de son secteur touristique (+37.3% en 10 ans) qui a cependant montré quelques signes de ralentissement en 2006.

 

Transports

Les voies de communication sont maritimes (quatre ports de commerce) et aériennes avec l’aéroport International Princess Juliana en partie néerlandaise et l’aérodrome régional de l’Espérance en partie française. Côté français, le port de Galisbay est prévu pour le trafic de marchandises, et le port de Marigot pour le trafic de passagers. A Sint-Marteen, le port d’Oyster Pound est pour l’essentiel consacré au trafic passagers inter-îles tandis que le port en eau profonde de Pointe-Blanche permet l’accueil de l’essentiel des croisiéristes et traite la majorité des importations de l’île.

 

Emploi et Insertion

D’après le dernier recensement effectué par l’INSEE en 1999, la partie française de Saint-Martin comptait une population active de 14 476 personnes, en recul de 8,2 % par rapport au recensement de 1990. La population active représente 49,7 % de la population totale de l’île contre 45,3 % pour l’ensemble de la Guadeloupe. A Sint-Marteen, la population active représentait 58,9 % de la population totale, soit 19 633 personnes.

En 1999, parmi les actifs occupés de la partie française, 29 % des hommes avaient le statut de non-salarié (chefs d’entreprises, artisans, commerçants ou professions libérales) contre 13 % chez les femmes et 8 % chez les jeunes de moins de 25 ans.

Le Chômage Le taux de chômage au sens du B.I.T., calculé par l’INSEE à l’occasion du dernier recensement en 1999, s’établissait à 26,5 % à Saint-Martin. Selon les données de la Direction du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle (D.T.E.F.P.), le nombre de demandeurs d’emploi à la fin 2007 a baissé de 9,6 %. Cette amélioration de l’emploi a principalement concerné les hommes qui représentaient 36,7 % des demandeurs d’emploi contre 38,4 % en 2006. Néanmoins, les parts respectives des demandeurs d’emploi de moins de 25 ans (+ 1,8 pt) et des chômeurs de longue durée(+ 2,3 pts) se sont accrues en 2007.